Home     Shopping Cart     Contact Us    
Search Advanced search
Sega Ragga Seggae Bhojpuri New Releases
  more...
1. Alain Ramanisum Et Le Groupe Ravanna - Leve Danse

2. Various Artists - Roots & Kulcha

3. Georgie Joe - Best of Georgie Joe

4. Grup Latanier - Kalkile/Krapo Kriye

5. Serge Lebrasse - Serge Lebrasse en Versions Originales Vol 1: 1959 - 1960

6. Alain Ramanisum et Le Groupe Ravanna - Oblize

7. Bruno Escyle & Gerard Louis - Sega Maloya

8. Cassava - Missie Mo Mari

9. Various Artists - Rougaille Sega 08/09

10. Various Artists - Les 20 Plus Belles Chansons de l'ile Maurice


2m Prod
A2J 4Ever
Alain Auriant
Alain Remillah
Angelito Mathieu
Art Music Ltd
Atoll Music
BEC Productions
Belier Production
Bhojpuri Baje Baje Boys

Other manufacturers...



Gift certificates
Special offers

FAQ
Contact us
Privacy statement
Terms & Conditions
About Island Boutik


Sandra Mayotte - Kayambo

Sandra Mayotte - Kayambo
01. Kayambo
02. Lamour A Lenver
03. Tonton Mo Tonton
04. Sa Ti L'Air
05. Ayo Mo Lamour
06. Sa Ki Pou Nou
07. To L'Anniversaire
08. Sa Na Pena Valer
09. Pouvoir La Natir

Disque de l'annee 2009 (MBC): Kayambo

Details

SKU CD00628
Price: £10.99 (€ 12.22)

Options

Quantity

Island Boutik will re-open for orders soon         


 

Send to friend
Your name: *
Your e-mail: *
Recipient's e-mail: *

Send to friend
 

Recommended products list
Customers who bought this product also bought the following products:  

Customer feedback
Customer Reviews


Author: Week-End (2009)

Un Kayambo sur l'océan

Elle nous dégote des noms particuliers pour les titres de ses albums. Makalapo, Samedi Sawalé et voilà Kayambo. Sandra Mayotte livre son 9e opus. Un disque-anniversaire, car il survient un 23 octobre, date de sortie de son premier disque Maman Doudou, il y a 11 ans de ça.

Kayambo : ce petit bateau de pêche que Marsel Poinen a longtemps songé avant d'écrire une chanson devant le titre éponyme de ce présent projet. Et Sandra se laisse porter par les vagues pour souffler les onze bougies de sa carrière musicale. Celle qui du micro de la radio est passée de la scène se plaît dans cette aventure. Elle s'élance dans la même veine musicale qu'à ses débuts avec toujours des surprises sur le tracklist. Ce souci permanent, elle le décrit comme une vraie exploration humaine au-delà de l'aspect sonore.

Revenons à Kayambo. Cette petite embarcation de pêche au nom musical se transforme en récit humain, contant ou chantant les appréhensions d'une femme quand son homme prend la mer et que l'attente devient de plus en plus lourde. Et Sandra pose sa voix sur les mots de Kayambo pour dériver vers l'inconnu mais arrivant toujours à bon port. "J'aime les mots chantants qui sonnent musicalement... Kayambo, ce bateau de pêche a cette intonation très mélodieuse, cela vient du kayam et ça a du rythme comme l'instrument", note la chanteuse.

La mer et la mère sont une dualité qu'on retrouve souvent chez Sandra. "A kot sa li vinn ale, linn ale rod la vi laba lor lamer..." on se souvient encore de ce refrain. Aujourd'hui, elle aborde encore le thème du bleuté mais n'oublie jamais d'évoquer la mère qu'elle est. La limyer dan lakaz, une bougie à la main pour illuminer son monde, la femme est la source de lumière de l'humanité. Sandra parle aussi de cette "nouvelle femme" qu'elle est devenue "après une dure épreuve de la vie".

Kayambo l'a aussi permis d'affirmer encore plus son penchant pour l'écriture. Si jadis elle préférait laisser les mots à d'autres pour ses albums, aujourd'hui, elle se mêle aux verbes et signe quelques titres du présent opus. "Je me plais à faire cela. L'inspiration m'est venue pour cet album et je me suis laissée emporter par les mots... J'espère pouvoir,un jour, écrire un album entièrement et pourquoi pas composer la musique". L'artiste affiche de belles ambitions, en onze ans elle a pris du poil de la bête. Sandra, plus mûre qu'hier, est encore passionnée par les mots chantés, les refrains harmonieux et les envolés rythmiques.

Sa musique, elle le qualifie comme "une expédition sans fin". Artiste éclectique, elle valse entre les styles, jongle avec les univers pour trouver son jardin secret. Cette femme à fleur de peau aime et cultive la mélancolie au sens large. "Je peux affirmer aujourd'hui que je suis une artiste qui se plaît dans la mélancolie mais sans être plaintive ou larmoyante... " C'est d'une certaine façon le public qui a fait ce choix, ajoute Sandra, et cela depuis la sortie de l'album Parenthèse, qui, en passant, est sa plus grosse vente. "C'est une vraie surprise de voir que Parenthèse est parmi mes plus grosses ventes, car c'est le disque sur lequel on avait plus d'appréhension, car le public n'était pas habitué à ce genre de ma part... mais ça m'a permis de me découvrir et de trouver ma place."

"Moi dans mon monde sentimental et mélancolique, je me plais à merveille".

Celle qui se qualifie facilement de romantique se contente de ce choix du public. Elle se sent à l'aise. "Nancy est incontestablement la diva du séga, Linzy vogue sur les tendances zouk R&B avec excellence et moi dans mon monde sentimental et mélancolique, je me plais à merveille. Il y a de la place pour tous et c'est bien ainsi", analyse-t-elle.

Kayambo, souligne Sandra Mayotte, réunit tous les styles de musique qu'elle aime, allant du bosa au séga en passant par des ballades jazziques... Elle signe trois titres, notamment Sa ti ler la. "C'est une chanson du matin, je me suis levée avec une mélodie dans la tête et j'ai fredonné cet air pendant toute la journée avant de le mettre sur papier. c'est un voyage en musique." Il y a aussi la chanson Tonton, composé par Roger Clency et interprété par Sandra Mayotte et Marie-Josée Clency.

Comme chaque opus de Sandra, et avec les obligations du marché, la galette Kayambo fait de la place à un creuset de genres pour toucher à la fois le public local mais aussi celui de la Réunion où elle est aussi une référence. "Le public réunionnais attend plus du séga de moi, et il en aura surtout avec Sa ki pou nou, un disque endiablé".



Author: Week-End Scope (2009)

IXe opus de Sandra Mayotte

Elle embarque sur Kayambo. Un ancien bateau de pêche, mais aussi le nom de son neuvième album. Ce disque marque ses onze années de carrière musicale. Dans les bacs ce vendredi.

Sa discographie ne se résume pas à Makalapo. Les années et les albums se succédant laisseront comprendre que Sandra Mayotte se cherche dans des registres assez variés. Un rapide survol démontre sans peine que les ambiances bossa lui réussissent. Ceci est évident dans Parenthèses. Album qui révélera une musicalité convenant au feutre de sa voix.

D'aucuns pourraient néanmoins affirmer que les ambiances festives du séga semblent ne pas lui correspondre au mieux. Certaines compositions auront démontré que la voix de Sandra Mayotte est nettement avantagée sur des mélodies mélancoliques. Elle concédera elle-même, mieux interpréter la tristesse et la mélancolie. Sa sensibilité féminine se dévoile avec une sincérité presque palpable dans ces atmosphères.

On constatera des variations stylistiques dans le présent disque. Lequel propose un éventail de genres. Une indication évidente du chemin que devrait emprunter l'interprète. Reste que Kayambo marque sa onzième année sur scène. Comment alors ne pas se souvenir de cette animatrice radio devenue choriste de Cassiya, et qui en 1998 sort Maman doudou. Elle rencontre son premier succès public avec Kot sa li finn ale. On se rappellera également du sentimental Lalimyer dan lakaz.

Une ballade qui touchera la fibre maternelle de plusieurs Mauriciennes. "Je me suis rendue compte au fil des années que des femmes se retrouvent dans pas mal de mes chansons." C'est précisément une certaine émotivité dans les paroles et dans une musique concordante qui émeut. Notamment quand Mayotte chante : eksplik-mwa kifer to nepli kontan mwa. Peut-on à partir de ce constat se demander si celle qui injecte autant d'émotions dans certaines de ses chansons ne devrait pas rouvrir cette parenthèse trop vite refermée ?

La réponse pourrait se trouver parmi les morceaux aux styles différents compris dans Kayambo. On comprendra d'emblée dans quel genre Sandra Mayotte excelle. Cet opus s'ouvre avec un séga écrit et composé par Marcel Poinen, inspiré par le nom d'un bateau de pêche. Ce qui donnera aussi son titre à cet album. Sandra Mayotte reprendra une composition de Jean-Marc Volcy (Lamour à lenver), et se livrera à un duo avec Marie-Josée Clency.

Reste que les paroles des morceaux écrits par Sandra Mayotte se distinguent naturellement du lot. On reconnaîtra un univers propre à elle. Sans doute faudrait-il que la parolière se découvre aussi mélodiste pour que les interprétations futures soient davantage à même de toucher. Ce qui, dans un même souffle, pourrait insuffler un certain renouveau.

 
 
Cart is empty


View cart
Checkout
Wish list
Orders history
Bonuses

Username

Password


Recover password
If Javascript is disabled in your browser click here

Solution Graphics


© 2007-2022 Island Boutik

Positive SSL